Logo Babel

29e Festival Bruxelles Babel !

le 18 et 19 avril 2014 au Théâtre Marni, rue de Vergnies 25, 1050 Ixelles

venez nombreux !

Entrées: 8€
Préventes: 6€ / 4€ (plus de 15 pers.)
Réservations: 0483/41.53.54 ou tremplins@cocof.irisnet.be

Visuel de l'affiche Festival Bruxelles Babel 2014

Nos histoires dans l’Histoire

Le thème retenu pour le festival 2014 s’intitule «Nos histoires dans l’Histoire». Il couvre l’histoire personnelle des jeunes, de leurs parents, d’un pays, du monde, de communautés, d’immigration, mais aussi des histoires d’amour, d’échec, de réussites... Afin de mieux saisir le thème, l’image du train pourra être évoquée :

Le train représente l’Histoire qui suit son cours sans fin
Les wagons représentent des moments d’Histoire, en différents lieux et temps
Les compartiments représentent les histoires des jeunes au coeur même de ces moments d’Histoire.

Les histoires abordées lors des spectacles ne doivent pas être surréalistes ; tout en pouvant être imaginées et fictives, elles doivent malgré tout rejoindre l’Histoire réelle et être réalistes, «coller» à la réalité du monde qui nous entoure et qui ponctue notre quotidien, qu’il soit devant nos portes ou un peu plus loin.

Par exemple, des histoires liées à l’Europe, dont Bruxelles représente le coeur, autant que celles liées au « Printemps Arabe » pourraient ainsi être imaginées et mises en scène.


En vue de sensibiliser les jeunes autour du thème, le conseiller à la mise en scène, le conseiller à la dramaturgie et le directeur artistique élaborent un questionnaire, tout d’abord soumis aux intervenants artistiques pour le compléter si nécessaire, puis proposé aux jeunes pour y répondre. Exemples de questions qui y figureront :

Que représente pour vous l’Histoire ?
Racontez-nous votre histoire de vie en quelques lignes
Parlez-nous de votre plus belle histoire personnelle que vous considérez comme une histoire formidable.
Quelle période de l’Histoire vous a le plus marqué, pourquoi ? etc.

Ces questions pourront être abordées de façon individuelle ou collective, le but étant de stimuler l’imagination et de susciter la réflexion des jeunes autour de l’Histoire et de leurs histoires, personnelles et individuelles, au sein de l’Histoire, collective et commune à tous.

L’idée sera de faire le lien entre une ou des histoires personnelles, propres aux individus, à leur environnement et à leur famille, et la «Grande Histoire», non choisie, imposée par la Vie, et perçue de manière différente d’un individu à l’autre.